Foire aux questions

Je déménage, quelle est la durée du préavis que je dois respecter pour le logement que je quitte ?

Les droits du locataire

Vous quittez votre résidence principale ? Envers votre bailleur, vous êtes redevable d’un préavis. Donnez congé par lettre recommandée ou par huissier ou par remise en main propre contre récépissé ou émargement.

Avant de remettre les clés au bailleur (ou à l’agence qui le représente), participez à l’établissement de l’état des lieux de sortie.

Vous louez un logement meublé
Vous devrez respecter un préavis d’un mois.
Cependant, si le logement est occupé par un autre locataire avant la fin du préavis, vous ne paierez le loyer et les charges que jusqu’à la date d’entrée du nouveau locataire.

Vous louez un logement non meublé
Vous devez, en principe, respecter un préavis de trois mois. Cependant, si le logement est occupé par un autre locataire avant la fin du préavis, vous ne paierez le loyer et les charges que jusqu’à la date d’entrée du nouveau locataire.

Votre préavis est réduit à un mois dans les cas suivants, si vous le justifiez :

  • • dans les zones tendues définies par décret,
  • • l’obtention d'un premier emploi,
  • • une mutation,
  • • une perte d'emploi,
  • • un nouvel emploi consécutif à une perte d'emploi,
  • • si votre état de santé, constaté par certificat médical, justifie un changement de domicile,
  • • si vous êtes bénéficiaire du RSA ou de l'allocation adulte handicapé,
  • • si vous vous êtes vu attribuer un logement social.

Pour bénéficier d’un préavis réduit, vous devez préciser le motif invoqué et en justifier au moment de l'envoi de la lettre de congé. A défaut, le délai de préavis applicable au congé est de trois mois.