Nos fiches

Acheter en viager

Acquisition : types particuliers

Le viager est une forme particulière de vente qui permet au vendeur (le crédirentier) de recevoir une partie du prix au moment de la vente (le bouquet), et le reste, de façon échelonnée, tout au long de sa vie, sous la forme d’une rente. L’acheteur (le débirentier) ne sait donc pas, au moment où il achète le bien, combien il paiera au final. Il existe un aléa sur le prix qui sera réellement payé.

La rente est payée au vendeur. Elle peut bénéficier à d’autres personnes, comme le conjoint du vendeur.

A savoir : si l’acheteur décède avant le crédirentier, ses héritiers doivent continuer à payer la rente. Il peut être utile pour l’acheteur de souscrire une assurance pour garantir ce risque.

Selon la volonté des parties, le vendeur, ou les autres personnes bénéficiant de la rente, peuvent avoir la possibilité de continuer à habiter dans le bien jusqu’à la fin de leur vie : on dit que le viager est occupé.
Si l’acheteur peut habiter dans le bien immédiatement, on dit que le viager est libre.

Tous ces éléments (viager libre ou occupé, nombre et âge des personnes bénéficiant de la rente…) ont une influence sur le prix du bien.
Le contrat de vente en viager comporte ainsi des clauses adaptées, qui prévoient les conditions de la vente, et du versement de la rente. Le crédirentier bénéficie également de garanties destinées à assurer que la rente lui sera bien versée.

A savoir : La commission de l’agent immobilier est calculée en fonction de la valeur du bien. Elle est due à la signature de l’acte authentique.